REPORTAGE

Arles : une ville en plein essor

Bénéficiant de sa proximité avec la Camargue et le littoral azuréen, Arles jouit également d’un rayonnement culturel et artistique qui séduit un nombre croissant d’investisseurs étrangers.

Actuellement considérée comme la capitale de l’Art contemporain et de la culture provençale, Arles ne cesse de voir sa cote grimper, notamment depuis l’ouverture de la Fondation Luma, remarquable complexe artistique signé Frank O. Gehry. Établie au cœur d’Arles, SOMECO Immobilier se consacre exclusivement à la transaction, sous la direction de Claude André.

« Séduite par l’aura culturelle et artistique d’Arles qui rayonne dans l’Europe entière, notre clientèle provient majoritairement d’autres régions, voire d’Angleterre, de Belgique et de Suisse. Ces acquéreurs privilégient les maisons de ville typiquement arlésiennes - en pierre, datant du XVIe au XVIIIe siècle et disposant d’une architecture à plusieurs ni­veaux. Aujourd’hui, les prix varient de 300.000 à 400.000 € pour ce type de biens. En raison de la rareté de l’offre et de la hausse continue de la demande, les prix ont subi une augmentation significative, au cours des deux dernières années. À titre d’exemple, nous avons vendu deux fois la même maison, l’an passé, avec une hausse de prix de 10 %. Notre marché est marqué par un nombre élevé de biens proposés à la location saisonnière, ainsi que par un fort développement des programmes neufs, prisés pour les avantages fiscaux auxquels ils sont adossés. Majoritairement situés au nord de la ville et dans les quartiers périphériques, ces appartements sont accessibles aux environs de 3.500 €/m². »

Claude André - SOMECO Immobilier. (04 90 93 56 85)

En Arles, les emplacements les plus prisés sont ceux situés dans le centre historique, ainsi que le quartier Charbourlet.

Sous la direction de Pierre-André Scandolera, l’agence Sotheby’s International Realty établie à Aix-en-Provence se consacre à la transaction, ainsi que, dès 2023, à la location saisonnière.

« Nous intervenons dans le pays d’Aix, les Alpilles et en Arles, où l’essentiel des recherches se concentre sur les appartements d’une valeur moyenne de 500.000 €. Aujourd’hui, les acquéreurs privilégient les biens ayant bénéficié d’une rénovation et ne nécessitant pas de travaux - compter de 3.000 à 3.500 €/m² et à partir de 1.200 €/m² pour les biens en attente de rénovation. La ville connaît une phase de renouveau remarquable : Arles incarne désormais une destination artistique et culturelle de premier plan, qui attire de nombreux visiteurs français et étrangers. Ainsi, les recherches concernent les résidences secondaires à hauteur de 70 %, contre 30 % de résidences principales. Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le centre-ville incarne l’emplacement le plus recherché, en particulier auprès des investisseurs et des retraités qui sont séduits par le dynamisme culturel de la ville. Le quartier de Trinquetaille séduit également les acquéreurs en quête d’une maison de ville, tandis que le centre historique rassemble les plus beaux hôtels particuliers d’Arles. Les biens disposant d’un espace extérieur sont également fort prisés, mais particulièrement rares. »

Pierre-André Scandolera Sotheby’s International Realty. (04 90 91 65 13).

Ces articles pourraient vous intéresser :