REPORTAGE

Biarritz, la Californie française

Adresse phare du pays basque, Biarritz demeure une adresse courue tant en résidence secondaire que principale. Ses légendaires plages et son centre-ville, dynamique et dans l’air du temps incarnent un art de vivre à nul autre pareil.

Station balnéaire mondialement réputée par tous les amateurs de surfs, Biarritz se dresse en bordure d’océan et se déploie sur une suite de colline le long de la Côte Basque. Desservie par l’autoroute A63, une gare TGV et l’aéroport Biarritz-Anglet-Bayonne, la commune affiche un patrimoine bâti de charme dont de nombreuses constructions de style Art Déco et des villas néo-basques.

En son cœur, des quartiers animés et commerçants attirent une clientèle active en quête d’un appartement ou d’une maison à deux pas des commodités, des bonnes tables et autres bars dans l’air du temps. Comment se porte le marché ? Il fait preuve d’une vitalité sans faille, à en croire les professionnels. Deux ans après le début de la crise sanitaire, le marché biarrot continue de surfer sur une excellente dynamique. Les acheteurs français qui représentent autour 90 % de la clientèle sont en quête d’un style de vie chic et décontracté au sein d’un environnement naturel privilégié et sécurisé.

De plus en plus d’habitants des grandes villes cherchent à y installer leur résidence familiale principale ou, de profiter le plus souvent possible de leur résidence secondaire mixant période de télétravail et longs week-ends. 2021 fut sans doute l’année de tous les records en matière d’immobilier de prestige sur la Côte basque. Avec un volume de ventes cumulées proche de 135 millions d’euros, les agences Barnes de Biarritz, Saint-Jean-de-Luz et d’Hossegor s’affirment toujours comme les acteurs majeurs sur ce segment de marché. Il semble que les prix élevés du secteur n’ont pas effrayé les clients les plus exigeants qui investissent toujours massivement sur Biarritz et ses proches alentours.

Toutefois, ils font face à une offre réputée très étroite, mais cela commence à évoluer.

« Depuis quelques mois, nous constatons que les tensions se libèrent. Notre portefeuille de biens s’est étoffé et ce sur tous les secteurs de Biarritz »

confie Philippe Thomine Desmazures, directeur associé des agences Barnes Côte Basque. « La hausse des prix tend également à se limiter ces deux derniers mois. »

Après avoir été suspendue et adoptée à nouveau par les 24 communes de la côte basque, la règlementation visant à encadrer les meublés de tourisme semble avoir convaincu quelques propriétaires investisseurs à remettre leur bien sur le marché, profitant d’une conjoncture favorable à la réalisation d’une transaction avantageuse. Créée à Biarritz il y a 4 ans par deux professionnelles de l’immobilier sur la Côte Basque depuis 20 ans - Agnès Arribe et Véronique Dessauce -, l’agence Millésime Immobilier est spécialisée en transactions de maisons et d’appartements de qualité aussi bien à Biarritz, qu’Anglet, Arbonne ou Bassussary.

« En effet, les prix tendent à se stabiliser et grâce à notre solide réseau local, nous proposons régulièrement de nouveaux biens à la vente »

confient les deux associées. Depuis un agréable T2 affiché autour de 500.000 € jusqu’à l’appartement de prestige en première ligne avec terrasse face à la mer présentée à 3 millions d’euros, en passant par plusieurs maisons contemporaines, de charme et néo-basques oscillant entre 1.5 et 3 millions d’euros, les biens présentés par cette agence représentent une belle diversité de styles et d’emplacements. L’avenir du marché biarrot ? Les deux associées l’envisagent de façon sereine, conscientes qu’elles œuvrent au quotidien au sein d’un territoire extrêmement privilégié et plébiscité.

Ces articles pourraient vous intéresser :