REPORTAGE

Bidart, au cœur de la côte basque

Idéalement située entre Biarritz et Saint-Jean-de-Luz, Bidart est une charmante et dynamique petite ville surplombant l’océan. Disposant de 5 km de bande côtière divisés en six belles plages dominées par de verdoyantes falaises, cette commune séduit de nombreux acquéreurs en quête d’une belle qualité de vie.

Respectant l’architecture labourdine, Bidart affiche un charme verdoyant au bord de l’océan. Prisée durant les folles années du Second Empire de la Belle Epoque, la ville abrite encore quelques propriétés d’exception à l’instar de la demeure que Nathalie de Serbie fit agrandir au XIXe siècle ou encore du château du Baron de l’Espée. Elle est découpée en “lanières” dans le sens nord-sud délimitées par la route départementale 810, la voie ferrée et l’autoroute A63.

« À Bidart, l’offre est restreinte et la demande demeure soutenue, notamment pour le secteur du bord de mer, car le territoire est clairement scindé en deux parties distinctes. Il en résulte un marché immobilier également divisé en deux secteurs. La bande côté océan qui va du plateau jusqu’à la rivière Uhabia, est naturellement le secteur le plus prisé et de ce fait le plus cher. Certaines propriétés sont vendues plusieurs millions d’euros confie Chantal Marthan, à la tête de l’agence Guéthary Immobilier, une agence experte depuis plus de 15 ans en transactions à Guéthary et à Bidart. Sur le secteur mer, la professionnelle présente actuellement plusieurs biens à la vente, dont une belle maison de style basque située sur un terrain de 950 m2, à proximité des plages Parlementia et Ubahia. Elle est affichée à 895.000 €. Ou encore ce duplex de 170 m2 situé au sein d’une ancienne ferme rénovée sur Ilbarritz. Présenté à 699.000 €, ce bien rare prolongé par une généreuse terrasse exposée sud, permet d’accéder à pied aux plages et au golf. « Nous constatons une demande croissante de la part de jeunes retraités qui, notamment, vendent leur résidence principale en région parisienne pour venir s’installer à Bidart. Ils recherchent de grandes maisons pouvant accueillir leur famille au moment des vacances, tout en leur permettant, à l’année de jouir d’une qualité de vie exceptionnelle » précise la professionnelle.

De plus en plus prisé et présentant des biens de grande qualité, Bidart tire son épingle du jeu sur le marché de l’immobilier de prestige. « Nous avons orchestré cet hiver en toute confidentialité à la demande des vendeurs, de belles transactions sur cette commune, dont deux autour de 3 M € pour des acquéreurs français en quête d’une résidence secondaire sur la côte basque » confie Philippe Thomine-Desmazures à la tête des agences Barnes Côte Ouest sises à Biarritz et Saint-Jean-de-Luz. Toutefois le professionnel souligne que les biens en première ligne voient leur cote baisser du fait d’un problème d’érosion naturel fragilisant la falaise. « De ce fait, aujourd’hui les acquéreurs privilégient la seconde ligne ou les biens dans la campagne proche offrant de belles vues dominantes sur la campagne et la côte » précise le professionnel. Il cite à titre d’exemple une superbe propriété contemporaine érigée sur un parc boisé de 3,5 ha. Offrant des vues mer lointaine, ce bien d’exception dispose de 700 m2 habitables répartis en une maison principale, une maison d’amis et un appartement indépendant. Il est affiché à 3.750.000 €.

Ces articles pourraient vous intéresser :