REPORTAGE

Cap sur la Côte d’Amour

Face à un afflux d’acquéreurs en provenance des grandes villes, la station balnéaire de La Baule ne dispose que d’une offre restreinte. Pour autant, les prix déjà élevés demeurent stables, et les acquéreurs s’intéressent aux communes limitrophes.

L’agence Rêve de Mer, avec ses allures de cabines de plage, est une agence indépendante, fondée voilà 3 ans par Anne de Méré.

« C’est avant tout un lieu de rencontre et de convivialité. Sa situation dans l’hypercentre - à deux pas du marché - en fait un lieu de passage extrêmement dynamique, surtout le dimanche, car l’agence est ouverte avec le marché. »

Anne de Méré - Agence Rêve de Mer. (06 60 62 95 66)

Pour autant, c’est un établissement au fonctionnement très rigoureux, particulièrement bien noté par sa clientèle. Nous sommes spécialisés dans la transaction d’habitations. Implantés à La Baule, nous proposons des biens sur toute la cote, de Saint-Nazaire au Croisic, ainsi que dans l’arrière-pays. Nous disposons de tous types de biens, du studio à la maison face mer, y compris le plus demandé : le “tout à pied” (gare, plage, commerces).

Le marché est dominé par les résidences secondaires, mais, avec le télétravail, un nombre croissant d’acquéreurs souhaite s’installer dans la région. Par ailleurs, beaucoup d’acheteurs préparent une future installation pour la retraite ou un lieu de vie familiale. Au centre-ville, les prix varient de 6.000 à 8.000 euros/m². Aujourd’hui, le marché se détend et de fait, l’agence dispose toujours d’un panel de biens à proposer, car la Baule demeure une station balnéaire attractive tout au long de l’année (vacances, ponts, week-ends…), bénéficiant ainsi d’une rotation incessante des biens.»

Dirigée par Maudh Le Scaon, Carnot Immobilier est une agence indépendante affiliée à la FNAIM et spécialisée dans la transaction.

«?Compte tenu de la raréfaction des biens disponibles à La Baule, où nous sommes implantés, nous avons élargi notre périmètre d’intervention de Saint-Nazaire au Croisic. Face à une demande soutenue, les biens disponibles trouvent très rapidement acquéreur. À titre d’exemple, nous avons récemment vendu une maison de 200 m² à la Baule - avec jardin et piscine - en seulement une semaine. Elle était affichée à 990.000 euros. Si les biens d’exception ont subi une hausse sensible des prix, le reste du marché semble se stabiliser.

« Désormais, les acquéreurs privilégient les maisons situées dans les secteurs dont la cote augmente, à l’image du quartier du Guezy, avec des budgets compris entre 500.000 et 600.000 euros. Nombre d’entre eux proviennent de Nantes, Angers, Rennes et Paris, qui souhaitent acquérir à La Baule une résidence principale, tandis que les retraités cherchent en priorité des appartements en étage élevé, face à la mer, qui leur permettent d’accéder aux commerces et à la plage à pied tout en disposant, idéalement, d’un espace extérieur. »

Maudh Le Scaon - Carnot Immobilier. (02 44 07 77 18)

Le prix du m² se négocie aux environs de 10.000 euros. En moyenne, un T3 de 80 m² se négocie de 400.000 à 500.000 euros. En l’occurrence, nous mettons à la disposition de nos clients vendeurs un outil d’estimation particulièrement performant, qui tient compte des spécificités de chaque bien et détermine un prix de vente en phase avec la réalité du marché.»

Ces articles pourraient vous intéresser :