1. Accueil
  2. >
  3. Articles
  4. >
  5. Les demeures de charme de l'hyper-centre toulousain

Les demeures de charme de l'hyper-centre toulousain

Quel meilleur compromis qu'une maison et un jardin en plein centre, à quelques encablures du Capitole, des cinémas de la place Wilson et des restaurants de Saint-Georges ? Sur le créneau, ultra prisé, la pénurie fait rage conduisant au maintien, voire à la hausse des prix.

Les demeures de charme de l'hyper-centre toulousain - Theme_1362_1.jpg

Au coeur des Chalets, cette maison de ville 1920, entièrement rénovée en 2007, recèle 262 m2 (six chambres) dans un jardin sans vis-à-vis avec place de parking. 1.020.000 €. Groupe Mercure (05 34 41 74 27).

L'hyper-centre présente plusieurs micromarchés aux spécificités bien ancrées. Les Chalets s'anime à proximité immédiate du coeur historique, entre les boulevards de Strasbourg et d'Arcole, le Canal du Midi, l'avenue Honoré-Serres et la gare Matabiau. C'est d'ailleurs lors de la construction de cette dernière, à la fin du XIXe siècle, que se développe le quartier. Saint-Sernin s'articule autour de la basilique éponyme, classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco, juste derrière l'Institut d'Etudes Politiques et l'université des sciences sociales. En 1841, le canal déborde, endommageant au passage le domaine du Busca, alors propriété du marquis de Castellane. Par la suite, le site, sis entre la Garonne et l'actuel Jardin des Plantes, est loti, tandis que le château se voit rasé. Au sud-est de la place Esquirol, de belles demeures sont édifiées autour de la cathédrale Saint-Etienne pour les aristocrates et les juristes. Les Carmes s'organise, enfin, de part et d'autre d'une ancienne halle et d'un couvent transformé en marché et parking aérien. Au XVe siècle, l'enclave de la rive droite prend sa forme actuelle. Les hôtels particulier s'ouvrent sur d'intimes cours, alors que la rue fait la part belle à la brique et au pavé.

« Les Chalets, Saint-Sernin, Le Busca, Saint-Etienne et Les Carmes, des quartiers fort différents, ont en commun une situation centrale et des demeures de charme », introduit Hervé Leboucher de Century 21 Les Carmes. Et il appartient aux intéressés de se faire connaître, les rares propriétaires vendeurs témoignant d'une véritable discrétion jusqu'à éviter de communiquer leur volonté de cession. A titre d'exemple, on requiert 950.000 € contre une ancienne écurie de 110 m2, entièrement rénovée et ouverte sur un jardin, à quelques minutes de la place du Capitole, ou 1,3 M € en échange d'un loft de 420 m2 dans un ancien bâtiment industriel du même secteur avec patio et terrasse. Les clients potentiels, des catégories socioprofessionnelles élevées de la région ou mutées, sont souvent surpris de découvrir ces joyaux en secteur urbain au détour d'une ruelle, au fond d'une impasse ou tout simplement derrière une façade classique. Maintenant, la demeure de charme dans l'hyper-centre reste un marché de niche et représente moins d'une vente sur dix.

Le groupe Mercure se positionne justement sur la denrée, la référence atypique ou de prestige. Or, le Toulousain se défait difficilement de pareils fiefs. « Les Chalets recèle encore des maisons de caractère à pourvoir en intégralité, quand Saint-Etienne ou Les Carmes arborent des demeures anciennes divisées en appartements », note Anne de la Sauzay du Groupe Mercure. « Après une année 2012 particulièrement active pour l'enseigne dans le centre, justifiant d'une augmentation du volume d'affaires de 25 % et d'un prix moyen de 3900 €/m2 tout segment confondu, le premier semestre 2013 se caractérise par un recul des volumes de 20 % associé à une augmentation de tarifs de l'ordre de 5 %. Concrètement, le ratio moyen atteint 4100 €/m2. Une toulousaine de 250 m2 des Chalets, avec piscine et garage, trouve preneurs moyennant 1,2 M € en seulement trois semaines. A ces niveaux de transaction, les clients se montrent particulièrement exigeants. Ils plébiscitent le clé en main et la présence d'un garage et d'un généreux espace en plein air. Faute de stock, certains jettent leur dévolu sur les appartements nés de la division de ces demeures de charme. A l'instar de ce duplex de 136 m2 des Chalets, doté d'un jardin privatif, parti à 480.000 €, de ce dernier étage de 147 m2 du Capitole, prolongé par une terrasse de 40 m2 et pourvu d'un double garage, envolé en un mois à 670.000 €, ou encore de ce 126-m2 de la Halle aux Grains, sis dans un immeuble XIXe, cédé à 530.000 € également après un mois de commercialisation.

Retour au sommaire. Par Laetitia Rossi
09/07/2013
Vous aimerez aussi
Les biens de caractère à Toulouse Les biens de caractère à Toulouse Les biens de caractère à Toulouse
Belles toulousaines  et maisons de caractère
Belles toulousaines et maisons de caractère Les bâtisses traditionnelles sur un seul niveau, typiques de Toulouse, construites dès la seconde moitié du XIXe siècle comptent parmi les biens les plus prisés du moment, aux côtés des maisons affichant un style architectural de caractère. .. Lire la suite >>
Toulouse intra-muros, un marché privilégié Berceau d'Airbus, la Ville Rose abrite 440.000 personnes. Empli de charme, son centre-ville incarne un marché immobilier qui se porte bien, notamment sur le front de la résidence principale. .. Lire la suite >>
Toulouse intra-muros,  un marché privilégié
Luxueuses adresses à Toulouse Luxueuses adresses à Toulouse Luxueuses adresses à Toulouse
La brique rouge à Toulouse,  matériau phare
La brique rouge à Toulouse, matériau phare C'est le reflet du soleil sur ces briques qui crée l'ambiance chaleureuse de la « ville rose ». Utilisée à Toulouse du XIIe au XIXe siècle, elle a servi à bâtir la plupart des monuments de la ville, à l'image des tours des capitouls, de la mairie, des églises et de la cathédrale... Lire la suite >>
L'essor de l'ouest toulousain Accueillant les usines d'Airbus et l'aéroport Toulouse-Blagnac, qui a franchi en 2017 le cap des 9 millions de passagers, l'ouest toulousain multiplie les atouts. Bien que Colomiers et Blagnac demeurent les principales villes, d'autres communes, en périphérie séduisent de plus en plus une clientèle en quête d'un cadre de vie verdoyant et pratique. .. Lire la suite >>
L'essor de l'ouest  toulousain
Les chartreuses toulousaines Les chartreuses toulousaines Les chartreuses toulousaines
Le marché de l'appartement à Toulouse
Le marché de l'appartement à Toulouse La 4e ville de France serait devenue la 7e la plus chère (hors Paris). Réputée abordable, la ville rose voit ses prix grimper face à une offre demeurant inférieure à la demande... Lire la suite >>
Belles maisons bourgeoises à Toulouse et environs Les biens de caractère, authentiques et souvent anciens comme les belles maisons bourgeoises continuent à séduire les amateurs de patrimoine et de « bien vivre » à Toulouse et dans sa région. .. Lire la suite >>
Belles maisons bourgeoises à Toulouse et environs
Un toit-terrasse à Toulouse Un toit-terrasse à Toulouse Un toit-terrasse à Toulouse
Toulouse chic et charme
Toulouse chic et charme Les biens de caractère, authentiques et de prestige continuent à séduire les amateurs de patrimoine et de « bien vivre » dans la ville rose. Spécialistes de l'immobilier toulousain depuis des décennies, Anne de la Sauzay et Jean-Romain Riveyran nous livrent leur appréciation du marché toulousain d'aujourd'hui. .. Lire la suite >>
Toulouse, un marché dynamique à l'année La ville rose, qui tient son appellation de son architecture vêtue de brique de terre cuite, est toujours très attractive. La santé, l'industrie et surtout l'aéronautique sont autant de secteurs en perpétuelle croissance qui boostent le marché immobilier sur l'hyper centre et toute la région, été comme hiver. .. Lire la suite >>
Toulouse, un marché dynamique à l'année
AUCAMVILLE - Maisons à vendre

AUCAMVILLE

259700 €
TOULOUSE - Appartements à vendre

TOULOUSE

245920 €
TOULOUSE - Appartements à vendre

TOULOUSE

234113 €
TOULOUSE - Appartements à vendre

TOULOUSE

178900 €
CINTEGABELLE - Maisons à vendre

CINTEGABELLE

650000 €
BLAGNAC - Appartements à vendre

BLAGNAC

470000 €
Plus d'annonces