REPORTAGE

Menton : inversion de tendances

Longtemps prisée par une majorité de clients étrangers en quête d’une résidence secondaire, la commune azuréenne séduit désormais les acquéreurs désireux de s’y établir à l’année.

Fondée en 2012 à Menton, par Andrea Tarabusi et Dario Griffone, l’agence Edouard VII dispose d’une seconde enseigne implantée à Roquebrune-Cap-Martin, aux portes de Monaco. Ses équipes se consacrent à la transaction, la location et la gestion locative, au sein d’un périmètre qui s’étend à Beausoleil, Cap d’Ail, La Turbie, Èze, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat et Villefranche-sur-Mer.

Chargée de l’activité transaction, Élisabeth Barbarin relève qu’au cours des 6 derniers mois, l’équilibre entre l’offre et la demande s’est inversé.

« Actuellement nous recevons davantage de demandes, mais nous disposons de moins de produits disponibles à la vente. Notre clientèle est composée d’acquéreurs en quête d’une résidence secondaire dans notre secteur, ainsi que d’actifs de Monaco, qui recherchent une résidence principale à Roquebrune-Cap-Martin, du fait de la commodité des trajets jusqu’à la Principauté. Ces acquéreurs disposent d’un budget moyen de 450.000 € mais, bien entendu, leur profil varie au gré de la typologie des produits recherchés. Après la volatilité qui a marqué le marché à l’issue de la crise sanitaire, les prix se stabilisent. À Menton, l’emplacement le plus coté demeure le quartier de Garavan tandis que le Plateau du Cap, les abords de la Principauté de Monaco et Le Hameau séduisent les acquéreurs qui souhaitent investir à Roquebrune-Cap-Martin. »

Élisabeth Barbarin Edouard VII. (04 93 35 35 19)

Implantée à Menton par Stéphan Antonucci voilà 30 ans, l’agence Sud Rivages se consacre à la transaction, la location et la gestion locative, dans un périmètre qui s’étend de la frontière italienne jusqu’à Villefranche-sur-Mer.

« Dans notre région, l’amplitude des prix est considérable. Du pied-à-terre affiché à 100.000 € jusqu’aux demeures d’exception valant plusieurs dizaines de millions d’€, la gamme de produits est vaste. Cependant, à Menton, le plafond se situe aux environs de 8 M d’€. Les biens les plus recherchés demeurent les 3 pièces disposant d’une terrasse avec une vue mer, dans le centre-ville, accessibles avec un budget maximum de 500.000 €. Les maisons individuelles ayant vocation à accueillir une famille en résidence principale sont également fort prisées. Pour une demeure de ce type, avec un terrain pouvant accueillir une piscine, les prix varient de 1 à 1,2 M d’€. Compte tenu de la rareté de l’offre, les propriétaires ont tendance à afficher des prix en hausse. Par ailleurs, auparavant, les résidences secondaires représentaient 70 % des recherches de notre clientèle. Aujourd’hui, les résidences principales incarnent 60 % des demandes. La proportion de clients étrangers s’est également inversée. Autrefois majoritaires à 70 %, ils ne représentent plus que 40 % de notre clientèle, désormais. À Menton, l’essentiel des recherches d’appartements se concentre sur le Carré d’Or, soit l’hyper centre, qui s’étend du Musée Cocteau jusqu’au Casino. Quant aux maisons individuelles, le secteur de la Serre de la Madone demeure une valeur sûre. »

Stéphan Antonucci Sud Rivages. (04 92 10 13 00)

Ces articles pourraient vous intéresser :