REPORTAGE

Uzès : fin de pénurie ?

Marqué par une offre rare et des prix en hausse, le marché d’Uzès envoie depuis peu des signaux encourageants pour cette nouvelle année.

Sous la direction d’Hervé de Maulmont, l’agence Catherine La Bruyère se consacre à la transaction dans un secteur centré sur Uzès.

Face à une demande croissante, la rareté de l’offre provoque une hausse des prix de l’ordre de 17 %, selon le spécialiste.

«Le charme, le caractère et l’authenticité constituent les trois piliers fondateurs de notre entreprise, mais ces critères de sélection ne s’appliquent pas exclusivement aux propriétés affichant un tarif exclusif. L’essentiel de notre parc immobilier se situe dans un périmètre de 15 kilomètres autour d’Uzès. Désormais, les acquéreurs cherchent en priorité les mas disposant d’un extérieur. Cependant, la quiétude de l’environnement et l’absence de vis-à-vis comptent également parmi les facteurs décisifs. En outre, la majorité de nos clients privilégient la proximité des commerces. Un budget de 650 000 € donne accès à un mas ancien de 4 chambres, disposant d’un jardin agréable et situé non loin d’Uzès.»

Hervé de Maulmont - Agence Catherine La Bruyère (04 66 03 41 71)

«Avant la crise sanitaire, 75 % de notre clientèle était étrangère. Depuis, la proportion s’est pratiquement inversée, à la faveur de Parisiens, de Lyonnais et de Marseillais, ainsi que de résidents bretons et normands. Parmi les emplacements les plus recherchés, les propriétés permettant d’accéder au village à pied revêtent un caractère et un prix exclusifs.

Le marché local fonctionnant par cercles concentriques autour de la commune, les prix décroissent à mesure que l’on s’éloigne du centre. Enfin, désormais, nous accueillons un nombre croissant d’acquéreurs en quête d’une résidence semi-principale. Par conséquent, les biens correspondant à cette attente connaissent un engouement notoire.».

Fondée par Cathy Matera, Uzès Résidences est établie au cœur de la ville médiévale depuis 2007.

«Nous intervenons dans un rayon de 30 minutes en voiture d’Uzès, mais l’essentiel des biens de notre portefeuille se situe dans un rayon de 10 à 15 km autour de la ville. Nous sommes spécialisés dans la transaction, sur le marché de l’ancien. Le cœur de la demande concerne les maisons en pierre, qu’il s’agisse de demeures de village ou de mas cernés de nature. Les biens qui disposent d’un espace extérieur pouvant accueillir une piscine et d’une vue avantageuse, tout en étant situés au voisinage des commerces, ont toujours été les plus prisés - ils font actuellement l’objet d’une demande accrue. Dans le contexte actuel qui privilégie la ruralité et le travail à distance, ce type de propriété s’avère de plus en plus rare, affichant des prix de départ aux alentours de 650.000 € et pouvant atteindre largement le Million d’€ selon les prestations offertes.»

Cathy Matera - Uzès Résidences (04 66 37 47 99)

La spécialiste relève une hausse des prix de 5 à 10 % au cours des 18 mois écoulés. «Auparavant, une part significative de notre clientèle était constituée de jeunes retraités. Désormais, nous accueillons un nombre croissant de citadins actifs en provenance des grandes villes françaises. La clientèle belge et suisse reste traditionnellement très présente dans la région.

En revanche, le Brexit incite une partie de la clientèle britannique à vendre les biens qu’elle possédait dans la région. Par ailleurs, la pénurie d’offres que nous avons subie récemment semble s’infléchir : au cours du dernier trimestre 2021, le nombre de propriétaires nous ayant consultés dans le cadre d’un projet de vente pour l’année à venir est en augmentation. »

Ces articles pourraient vous intéresser :