REPORTAGE

Valbonne, une offre trop rare

Dressée à 13 km de Cannes, Valbonne s’articule autour d’un charmant centre ancien ourlée par une végétation méditerranéenne. Chic et résidentielle, la commune est devenue indissociable de la technopole Sophia Antipolis.

Avec son destin étroitement lié à celui de la technopole Sophia-Antipolis, Valbonne, charmante commune longtemps rurale abritant aujourd’hui quelque 12.000 âmes, a connu une profonde mutation depuis les années 1970. Adresse de charme et d’art de vivre, hautement convoitée malgré des prix élevés, Valbonne dispose d’une grande diversité de produits, allant du pied à terre en cœur de village autour de 200.000 € jusqu’à la propriété de haut standing présentée à plusieurs millions d’€. Résolument internationale, la clientèle d’acquéreurs qui compose habituellement le marché de Valbonne Sophia Antipolis est désormais rejointe par des citadins français désireux de profiter de ces verdoyants emplacements privilégiés, en position dominante sur la Côte d’Azur.

Le marché de Valbonne se distingue de celui des localités voisines par sa forte clientèle internationale, notamment anglo-saxonne, qui recherche en priorité des villas avec piscine, à proximité du village, idéalement dans un environnement paisible d’esprit « countryside » tel que le Parc protégé de la Valmasque. Les quartiers les plus proches possible du centre de Valbonne sont donc les plus recherchés, ainsi que tous les emplacements qui permettent un accès rapide à la très réputée Mougins School ainsi qu’à Sophia Antipolis, où exercent de nombreux cadres et ingénieurs internationaux.

Depuis la crise sanitaire, de nombreux acquéreurs français, notamment parisiens désireux de réaliser un investissement dans la pierre ont rejoint la liste des clients des agences spécialisées sur ce marché. Valbonne présente le double avantage de la valeur d’usage et de la pérennité. Pour les propriétaires, c’est la garantie de posséder un bien qui s’apprécie et qui peut, le cas échéant, être vendu sous de brefs délais.

« La raréfaction des produits caractérise le marché de ces derniers mois. Les clients sont là, mais ils font face à une offre trop étroite. Le renouvellement se révèle trop faible »

confie Chantal Agier à la tête de l’agence de l’Olivier qui célèbre son 40e anniversaire cette année. Spécialisée en transactions, locations et management, cette enseigne est idéalement située au cœur du centre ancien : 4, rue Grande à côté de l’ancienne mairie et sa fontaine. Proposant à la vente des maisons de village, appartements, propriétés de charme, bastides, mas, maisons bourgeoises, villas de luxe et domaines sécurisées, l’équipe passionnée et anglophone de cette agence orchestre majoritairement des transactions de résidences secondaires, ainsi que des résidences principales pour les actifs locaux et des expatriés préparant leur retour dans l’hexagone.

Ces articles pourraient vous intéresser :