REPORTAGE

Zoom sur Hossegor et Saint-Jean-de-Luz

Qualité de vie, sécurité, paysages, état d’esprit familial et sportif, nature, océan… Les Landes et le Pays Basque offrent un style de vie extrêmement prisé, notamment depuis la crise sanitaire.

Depuis 19 ans, Caroline Laffontan accueille avec dynamisme, professionnalisme et bienveillance ses clients au sein de l’agence qui porte son nom, idéalement placée à Saint-Jean-de-Luz entre le Grand Hôtel et le Madison. « Depuis la crise sanitaire, le marché atteint des sommets ! Les ventes se réalisent extrêmement rapidement, parfois en une seule visite, et généralement au prix, et ce pour toutes les typologies de produits » confie la professionnelle qui travaille à flux tendu.

À titre d’exemple de ses transactions récentes représentatives du marché, Caroline Laffontan évoque notamment la vente à terme sur 24 mois à 1,2 million d’euros, d’une maison de 130 m² avec jardin à Saint-Jean-de-Luz. Dotée de 3 chambres, elle s’est vendue au prix à la première visite. Le nouveau règlement visant à enrayer le développement des meublés de tourisme sur l’ensemble du Pays Basque pourrait provoquer une arrivée de nouveaux biens sur le marché de la transaction dans les prochains mois, puisqu’il s’adresse notamment aux propriétaires louant leur résidence secondaire à une clientèle de passage.

« Certains investisseurs risquent en effet de se séparer de leur appartement si celui-ci n’offre plus de rentabilité satisfaisante. »

Caroline Laffontan - Laffontan Immobilier. (06 60 29 45 65)

« Historiquement axé sur la résidence secondaire, le marché de Saint-Jean-de-Luz est désormais également pris d’assaut pour la résidence principal, l’investissement locatif (avant le nouveau règlement de mars 2022 visant à enrayer le développement des meublés de tourisme) et l’investissement classique, puisque la pierre, plus que jamais, rassure. Les acquéreurs font face à une offre extrêmement restreinte » explique Philippe Thomine-Desmazures, directeur associé chez Barnes Côte Basque.

Certains se laissent séduire par le département voisin des Landes, qui voit sa notoriété augmenter avec un marché immobilier en nette croissance depuis 2017. Département dynamique et touristique, il cumule les atouts : 9000 km² de territoire, 100 km de plages de sable fin, la plus grande forêt de France, des communes attractives, dont la célèbre Hossegor. Quid des prix ?

« Ils se révèlent naturellement plus élevés à proximité de l’océan, des stations thermales ou balnéaires et restent plus abordables à l’intérieur des terres. Les Landes du nord et de l’Est sont plus abordables que celles de l’Ouest et du Sud. »

Philippe Thomine-Desmazures - Barnes Côte Basque. (05 59 51 00 08)

On peut diviser les Landes en deux grands secteurs : l’ouest de l’autoroute A63 qui mène vers l’Espagne, avec l’océan, les stations balnéaires et des prix assez élevés et, à l’est de cette voie rapide, les terres landaises qui permettent d’investir dans des biens variés et qualitatifs plus abordables. C’est à Hossegor que les prix sont les plus élevés. Hossegor entraine dans son sillage les stations et villes voisines.

Plus au nord, dans la Communauté de communes de Côte Landes nature, la pression immobilière se fait également ressentir, notamment depuis la crise sanitaire. Les demandes de terrain et les demandes d’achat sont fortes. C’est un territoire « esprit nature », avec de l’espace, des pistes cyclables, à proximité de l’autoroute » confie le professionnel. Investir dans l’immobilier des petites et moyennes villes landaises est une valeur sûre car les prix y sont encore modérés en comparaison avec Saint-Jean-de-Luz.

Ces articles pourraient vous intéresser :